L’ESTA : que faut-il savoir ?

Se rendre dans un pays développé est le rêve de bon nombre de personnes à travers le monde. La majorité d’entre elles désirent aller aux États unis, pays considéré comme symbole de réussite. Cependant, un problème démographique se pose : il y a un certain nombre autorisé et il faut une autorisation pour en accepter davantage : c’est là que l’ESTA entre en ligne de compte.

Comment définir l’ESTA ?

L'ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est considéré comme l'un des nouveaux systèmes les plus utiles et les plus pratiques mis au point par le gouvernement américain.

Il est conçu pour aider à déterminer l'admissibilité des visiteurs qui souhaitent se rendre aux États-Unis depuis des pays faisant partie du programme d'exemption de visa. Demande ESTA, tel devrait être le mot d’ordre de tous ceux qui veulent voyager aux états unis dans ces conditions.

Ce programme permet aux visiteurs de ces pays de se rendre sans difficulté dans n'importe quel endroit des États-Unis. Il a déjà été utilisé par d'innombrables voyageurs au cours de la dernière décennie.

Bien que les voyageurs soient tenus de limiter leur séjour à 90 jours consécutifs, l’ESTA proprement dit sera valable jusqu'à deux ans après la date de sa délivrance. Cela signifie que vous pouvez revenir aux États-Unis pendant toute cette période, sans avoir à refaire les démarches pour obtenir votre visa.

Autres informations sur l’ESTA

Il y a 38 pays qui font partie du programme d'exemption de visa et qui peuvent obtenir leurs visas par le biais de l'ESTA. Parmi eux figurent le Royaume-Uni, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. La validité de l'ESTA peut, dans certains cas, expirer plus tôt que les 2 ans prévus.

Un ESTA expiré ne peut pas être prolongé ou corrigé. Une toute nouvelle demande doit être soumise. Pendant la période de validité de deux ans, il est possible d'effectuer un nombre illimité de voyages aux États-Unis d'Amérique tant qu’il n’y a pas de problème qui aurait causé l’annulation de l’ESTA.