Assurance immobilière : qu'est-ce que c'est ?

L’assurance immobilier est une caution qui sert à couvrir le remboursement d'une dette en cas d’invalidité, incapacité ou mort de l’emprunteur. À la survenance de l’un de ces dangers, c’est l’assureur qui paie le capital restant dû. 

Quelles sont les différents types d'assurance immobilière ?

Il existe plusieurs types d'assurance immobilière, chacune d'elle a sa spécificité et son domaine d'action. Parmi celle-ci, nous avons : 

L'assurance habitation

Elle est indispensable pour toutes personnes occupant un logement. Elle couvre les dommages causés à l'habitat par le feu, l’eau, le vent tout autres cataclysmes naturel. Vous en saurez plus sur ce site.

L'assurance loyers impayés 

Permet d’assurer les gains du propriétaire au cas où un locataire ne paierait pas son loyer. Elle représente l'avance donnée avant l'intégration dans le logement 

L’assurance invalidité immobilière

Permet de rembourser l'argent restant en cas d’infirmité ou de handicap empêchant l'emprunteur d’exercer sa profession 

L’assurance perte d'emploi immobilier

Elle s’emploie dans le cas d'un licenciement ; dans ces situations, l’assurance rembourse en partie ou totalement le prêt, elle s'implique seulement qu'au salarié 

L’assurance décès immobilier 

Elle se charge de toutes les démarche et paiement possible dans le cas où l'emprunteur décède 

L’assurance propriétaire non-occupant

Ce type d’assurance immobilière est presque identique à l'assurance habitation. Elle a pour but de couvrir tout dommage qui pourrait avoir des conséquences sur des personnes comme sur des biens. 

Comment payer facilement son assurance immobilière ? 

Pour payer facilement son assurance, il faut : 

  • Bien choisir son immeuble, car il y a certains endroits qui sont plus exposés aux tempêtes, aux inondations, quand d’autres sont plus sujettes aux cambriolages 
  • Moderniser son habitation parce que plus l'habitation est modernisée plus les couts sont élevés peuvent permettre de revoir le prix des garanties à la baisse. 
  • Prendre seulement les garanties utiles pour ne pas augmenter le cout de vos cotisations 
  • Bien estimer le montant de ses biens et ne pas prendre des garanties en double ;
  • Choisir une franchise plus élevée et sécuriser son logement avec des dispositifs tel que les barreaux, les portes sécurisées, les vitrages antieffraction, les détecteurs de fumée… ;
  • Comparer les offres d’assurance habitation régulièrement pour pouvoir faire des économies.